Bundesheer Bundesheer Hoheitszeichen

Instagram
flickr
YouTube
facebook-button
Bundesheer auf Twitter

Résumé: La politique de défense autrichienne pour la sécurité européenne

Günther Platter

Depuis la fin de la guerre froide, la situation de menace a fondamentalement changé. On a besoin d’une politique de sécurité en réseau et multinationale dans tous les domaines, la partie militaire du spectre inclus, pour affronter les nouveaux défis. C’est précisément ce que l’on comprend sous l’expression «l’européanisation» de la politique nationale de sécurité et de défense qui signifie probablement le point de changement le plus marquant dans la conception de la politique européenne de sécurité et par là, également, autrichienne.

L’adoption du spectre de missions de Petersberg reflète la constatation de l’Union européenne de réellement devoir s’affronter d’une manière générale aux exigences actuelles et attendues dans le domaine de la politique de sécurité. Ceci nécessite au niveau européen tout comme au niveau national, la disponibilité et la volonté d’engager réellement ces forces armées, si besoin est.

Il semble toutefois qu’un grand fossé existe encore entre la réalité et la nécessité non seulement au niveau de l’Union européenne, mais aussi au niveau des états nationaux.

L’Autriche serait ainsi bien conseillée de faire tout son possible pour participer de façon conséquente à la poursuite du développement de la PESD.

C’est pourquoi, il ne peut être que de propre intérêt national d’adopter la constitution européenne. Actuellement, avec la participation d’environ 1 100 soldats à des OPEX, l’Autriche apporte une contribution reconnue au niveau international à la politique de sécurité européenne.

En fonction de sa taille et de ses capacités économiques, l’Autriche devrait entretenir des forces armées comparables au niveau qualitatif à d’autres pays modernes de même potentiel.

Les réactions généralement positives face au travail de la commission de réforme de l’Armée fédérale indiquent que la nécessité d’une réforme de l’Armée fédérale a été clairement discerné et que son exécution prévue rencontre également un vaste consentement.

De manière détaillée, il s’agit d’ici 2010, de garantir les capacités opérationnelles de l’Armée fédérale afin que l’Autriche soit en mesure de participer militairement de manière adéquate à des opérations multinationales de prévention et de gestion de crise dans l’ensemble des missions de Petersberg. Sachant que pour cela, les fondements structurels sont à créer de telles sortes que les missions puissent être remplies afin de protéger la propre souveraineté du pays sur terre comme dans le ciel ainsi que sa population.

La politique autrichienne de sécurité et de défense se trouve face à des grands défis et aussi bien le public que les décideurs et le personnel concerné de l’Armée fédérale sont invités à affronter la nécessité de la réforme avec une compréhension pleine de responsabilité.



Ihre Meinung/your opinion/votre opinion: Ihre Meinung/your opinion/votre opinion

Eigentümer und Herausgeber: Bundesministerium für Landesverteidigung | Roßauer Lände 1, 1090 Wien
Impressum | Kontakt | Datenschutz | Barrierefreiheit