Bundesheer Bundesheer Hoheitszeichen

Instagram
flickr
YouTube
facebook-button
Bundesheer auf Twitter

RĂ©sumĂ©: Le dĂ©sastre de la Russie en Extrême-Orient - La guerre russo-japonaise de 1904/05

Klaus-Jürgen Bremm

Lors de la guerre russo-japonaise de 1904/05, deux forces armées bien équipées et dotées des techniques militaires terrestres et navales les plus modernes de l’époque, se rencontrèrent pour la première fois.

MisA part la conduite de la guerre aérienne, les combats en Mandchourie et dans les régions maritimes voisines montrèrent toutes les formes de la guerre moderne.

Les combats autour de la jonction centrale mandchourienne des voies ferrées, à Mukden, où 300 000 hommes combattirent le long d’un front d’environ 100 kilomètres dans la plus grande bataille de l’histoire de la guerre jusqu’à aujourd’hui, en furent l’apogée.

Le Japon voulait la guerre contre la Russie, car l’Empire du Tsar avait renforcé sa présence militaire suite à la guerre des Boxers et avait élargie sa zone d’influence. Par contre, pour Moscou, cette guerre n’était qu’un moyen espéré pour détourner l’attention des problèmes intérieurs.

La Russie ignorait cependant que l’armée japonaise avait rattrapé son retard en dix ans et disposait ainsi de la force d’une armée européenne.

Grâce à leur supériorité navale, les forces japonaises purent débarquer leurs troupes près d’Inchon et Pyongyang en Corée, avancèrent vers le Nord où ils réussirent à couper les voies ferrées entre Mukden et Port Arthur.

Dans la bataille de Mukden, sanglante pour les deux belligérants, les forces russes subirent une défaite qui fut aggravée par les conséquences de la défaite navale catastrophique de Tsushima.

Les deux pays, tellement affaiblis par leurs pertes, acceptèrent finalement la médiation de paix proposée par les Etats-Unis. La Russie dût accepter la prédominance japonaise en Corée, libérer la Mandchourie, transférer au Japon les droits de bail dans Port Arthur et livrer la partie sud de Sakhalin.

Impressionné par le fait que le Japon puisse battre un adversaire potentiellement supérieur par le principe de l’offensive, les militaires européens incorporèrent cette doctrine ce qui mena à un véritable culte de l’offensive pendant la Première Guerre mondiale.



Ihre Meinung/your opinion/votre opinion: Ihre Meinung/your opinion/votre opinion

Eigentümer und Herausgeber: Bundesministerium für Landesverteidigung | Roßauer Lände 1, 1090 Wien
Impressum | Kontakt | Datenschutz | Barrierefreiheit