Bundesheer Bundesheer Hoheitszeichen

Instagram
flickr
YouTube
facebook-button
Bundesheer auf Twitter

Résumé: La Corée du Nord : un Etat caserne - Un Etat " en échec " ou un nouvel acteur stratégique ?

Dietmar Schössler

La " République populaire démocratique de Corée " (RPDC) fut considérée à l’Ouest comme le vestige stalinien attardé, plus ou moins isolé, d’un Empire " rouge ", jadis grand, qui aurait, un jour ou l’autre, fait son temps. Cette attente ne s’est, cependant, pas réalisée et aujourd’hui, la Corée du Nord représente, en tant que ce que l’on appelle un nouvel acteur stratégique, un défi que l’Ouest doit prendre au sérieux.

La philosophie d’Etat de la Corée du Nord repose sur le concept de l’autosuffisance (juche [prononcer djoutche]) ; l’autarcie, ainsi atteinte, peut être désignée sous le terme de " nationalisme ethnique propre à une culture ". Juche s’applique en tant que noyau d’un début de pensée plus vaste, le " Kimilsungisme ", nommé d’après le père du chef d’Etat actuel : Kim Jong-il. La fonction primaire de l’idéologie Juche est la création et la protection de la domination personnelle du chef politique, qui a fait ses preuves aussi dans la lutte pour la survie, à l’intérieur du parti, de la fraction Kim. Le Parti communiste de la Corée du Nord est un mouvement de masse, qui s’appuie sur une clientèle rurale de petits fermiers, qui se distingue, comme son chef, par une instruction limitée, le dogmatisme, la xénophobie, la discipline et la dureté.

Le système politique de la Corée du Nord correspond au tripartisme typique des systèmes marxistes et léninistes, avec, au sommet : le Parti qui domine tout, suivi par le militaire et l’appareil de l’Etat, ravalé au rang de pur réalisateur de la volonté du Parti. Le Parti a une fonction purement instrumentale, dépendant de l’arbitraire du chef, ce qui se manifeste dans la tenue irrégulière de congrès du Parti.

Font partie des caractéristiques les plus importantes en matière de politique de la sécurité et de politique militaire du système nord-coréen l’aptitude à une guerre éclair ; la capacité de mener, au cours d’une première étape d’opérations militaires puis synchronisé avec elles, la lutte de guérilla à couvert ; une doctrine militaire qui s’oriente vers une lutte totale et de longue durée et - par déduction - une conception militaro-stratégique, dans le cadre de laquelle est élaboré un aspect conflit et un aspect guerre, qui est axé sur un conflit de base permanent entre impérialisme et socialisme. La Corée du Nord aspire au recensement total de toutes les personnes aptes au service militaire, à la production d’armements et d’équipements la plus autarcique possible et à une disponibilité opérationnelle élevée de ses forces armées, puissantes en nombre. Muni de ces conditions préalables, le pays est - en dépit de toutes ses faiblesses économiques - un nouvel acteur stratégique, qu’il convient de ne pas sous-estimer.



Ihre Meinung/your opinion/votre opinion: Ihre Meinung/your opinion/votre opinion

Eigentümer und Herausgeber: Bundesministerium für Landesverteidigung | Roßauer Lände 1, 1090 Wien
Impressum | Kontakt | Datenschutz | Barrierefreiheit