Bundesheer Bundesheer Hoheitszeichen

Instagram
flickr
YouTube
facebook-button
Bundesheer auf Twitter

Résumé: Continuité et changement dans le domaine de la politique de sécurité internationale

Le 11 septembre en tant que tournant d’une époque

Andreas Wenger

Le 11 septembre marque la fin de la période de transition après la fin de la guerre froide, mais ne représente en aucun cas la césure radicale dans le développement du système international comme ont pu le croire de nombreux observateurs immédiatement après les actes terroristes. La guerre contre le terrorisme est devenu le point central de la politique extérieure américaine ;le Président, M. Bush, a réussi, en peu de temps, à mettre sur pied une considérable coalition de lutte contre le terrorisme, dont la cohésion est cependant, avec le temps, de plus en plus remise en question.

Le soutien de la Russie, des états de l’Asie centrale et du Pakistan ainsi que le consentement tacite de la Chine concernant la guerre contre le terrorisme furent étonnant, la solidarité originelle des partenaires de l’alliance européenne remarquable. Une harmonisation de la perception de la menace par les USA et l’Europe fait cependant paradoxalement face à une divergence d’opinion croissante concernant les moyens à utiliser dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

Le 11 septembre n’a pas occasionné de changement de paradigmes dans la politique extérieure américaine allant de l’unilatéralisme au multilatéralisme, de la critique des institutions internationales au travail à l’intérieur de cellesci, même si certaines déclarations de politiciens connus ont essayé d’éveiller cette impression. Etant donné que les USA, malgré une supériorité militaire exemplaire, ne peuvent pas aller seuls à l’encontre de défis asymétriques tels qu’un terrorisme soutenu par de faibles états, le multilatéralisme sélectif semblerait devenir le credo de leur politique extérieure.

En ce qui concerne le rôle de la politique de sécurité de l’OTAN et de l’UE dans ce scénario, les USA semblent se concentrer sur les défis militaires globaux, alors que les partenaires européens se consacrent aux opérations de Peace Support. Les USA ont plus que clairement laisser comprendre qu’en raison des modestes capacités militaires des Européens, ils pensent mener la guerre contre le terrorisme en dehors des structures de l’OTAN ; ce qui n’exclut pas l’appui occasionnel, comme par exemple celui de la Grande-Bretagne.

Ainsi peuton déjà reconnaître l’ébauche d’une nouvelle répartition internationale des charges. La politique internationale au début du 21e siècle apparaît multiple et complexe et les USA ne pourront influencer son agenda durablement que lorsqu’ils travailleront avec les autres grands et petits acteurs internationaux afin de faire face au défis qui résultent de la mondialisation du système économique international lors de la régionalisation simultanée des structures de l’ordre.



Ihre Meinung/your opinion/votre opinion: Ihre Meinung/your opinion/votre opinion

Eigentümer und Herausgeber: Bundesministerium für Landesverteidigung | Roßauer Lände 1, 1090 Wien
Impressum | Kontakt | Datenschutz | Barrierefreiheit